Avoir de la chance, ce n’est pas que pour les autres ! Les 4 points pour travailler sa chance !

Avoir de la chance, ce n’est pas que pour les autres ! Les 4 points pour travailler sa chance !

 

 

Avoir de la chance n’est pas du au hasard, c’est quelque chose qui se cultive.

Nous grandissons et vivons dans un monde social que nous peinons à comprendre. Partout autour de nous, notre entourage, ainsi que la littérature spécialisée, cherchent à nous normaliser. Cette tentative de normalisation nous rappelle sans cesse que oui, nous sommes différents, et que nous ne pouvons pas être comme tout le monde en insistant sur là où nous avons nos difficultés.

Nous avons l’impression que nous ne pourrons jamais nous en sortir, et pourtant, d’autres l’ont déjà fait avant nous. Il y a ces figures publiques, avec le même syndrome, qui parvienne à avoir une carrière et à faire ce qu’ils aiment, comme par exemple Keanu Reeves (acteur), Eminem (chanteur) ou encore, Mark Zuckerberg (fondateur de Facebook). Il y a aussi des autistes célèbres qui furent des révolutionnaires dans leur domaine, comme Albert Einstein.

Pourtant, qu’est ce qui différencie une personne avec le syndrome d’asperger qui reste cloîtré chez elle et qui se sent agressé par la vie, de ces personnes qui réussissent à accomplir leurs objectifs ?


Un jour, quelqu’un m’a dit :
« Vous les autistes à qui tout réussit, vous ne comprenez pas ! »

Cette phrase m’a fait un choc.
Moi, pas comprendre ?
Avec toutes les galères que j’ai pu avoir? Les murs que je me suis pris? Et les difficultés que je rencontre encore?
Même si aujourd’hui, ma vie rencontre une belle accalmie, elle n’est pas arrivée comme par magie.

Sur le coup, je n’ai pas réagi. Je n’ai pas su quoi répondre.
J’ai cherché à comprendre : Pourquoi ce fossé entre nous ?
La réponse est très simple :
il faut faire le choix conscient de devenir acteur de sa vie.

“La définition de la folie, c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents.” – Albert Einstein.

Votre vie ne pourra pas changer, si vous faites toujours la même chose, et que vous abordez toujours les problèmes de la même façon.

Arrêtez de tout vouloir faire comme tout le monde et faites les choses vous vous devriez les faire pour améliorer votre vie. Et pour cela, il est important que vous cultiviez votre facteur chance.

Voici donc les 4 outils pour cultiver votre chance :

 

 

1 – Savoir ce que nous voulons, et le vouloir vraiment.

 

réflexion

 

Ce n’est pas toujours évident de savoir ce que l’on veut. Il est alors important de se poser les bonnes questions.

Désirons-nous être beaux ou être aimé ? gagner beaucoup d’argent ou vivre confortablement ?

Dis comme ça, nous pouvons avoir l’impression qu’il s’agit des mêmes choses, alors que se sont des choses bien distinctes.

Il y a tout un tas de choses que nous croyons vouloir, mais qui sont la résultante d’un problème plus profond. Si nous devenons beaux mais que nous ne sommes pas aimé, nous n’en serons pas plus heureux. De même, gagner beaucoup d’argent ne nous protège pas des dettes et de l’inconfort.

Il est important de déterminer ce que nous voulons vraiment. Souvent, en comprenant ce qui est à la base de notre désir (comme le fait d’être beau découlant de celui d’être aimé) nous pouvons mettre en place des actions que nous n’aurions pas imaginé auparavant.

 

 

2- Mettre en place des actions pour favoriser le changement.

Graine

 

 

Les actions qui font la différence n’ont pas besoin d’être énormes. Elles doivent simplement aller dans le sens de ce que vous désirez changer et surtout, SURTOUT être faites.

Dis comme ça, ça semble bête. Pourtant, vous deviez bien reconnaître que même si une action est pensée, développée, visualisée sous tout ces aspects dans votre esprit, si elle ne sort par de votre tête, vous n’avancerez pas.

C’est une bonne chose de vouloir anticiper, préparer, cela évite pas mal de difficultés ou d’accident.

Les actions dont je veux parler sont celles qu’il serait bien de faire, mais que nous n’appliquons pas, par doute de leur efficacité ou de leur impact durable.

Pourtant, il faut vous faire une raison. Vous pouvez faire tout les plans que vous voulez dans votre tête, vous dire sans cesse ce qu’il ne va pas et que vous aimeriez changer… Sans mise en action, il n’y a pas de changement.

Les actions qui font la différence n’ont pas besoin d’être parfaites. Elles ont besoin d’être faites.

Une seule action maladroite aura toujours plus d’impact que mille actions parfaites mais imaginées.

Moi même, j’étais mal, et je voulais que ça change. Lorsque j’ai commencé à agir, toute les réactions n’étaient pas bonnes, bien au contraire. J’ai eut la sensation d’en prendre plein la gueule, pour bien me faire comprendre que je ne devais pas bouger, que je ne devais pas essayer de faire en sorte que les choses changes… que moi, je ne pouvais pas y arriver… Et pourtant !

Aujourd’hui, je suis contente de ne pas avoir tenu compte de ce vécu négatif, et d’avoir agit, car cela m’a permit d’avancer.

Darren Hardy en explique bien les effets des petites actions qui font la différence dans son livre L’effet cumulé.

Jamal Lazaar en a fait un résumé animé, je vous ai mis le lien en bas de cet article.

 

FAITES PARTI de

Mon Cercle Privé !

A mes contacts privé, j'envoie

une fois par semaine  

des mails contenant des

conseils exclusif et des astuces 

afin de vous aider à mieux vivre avec

le syndrome d'Asperger !

Hidden Content

 

3 – Laisser venir naturellement les opportunités, et les saisir quant elles se présentent.

 

homme

 

Au début de l’année 2017, il m’a été proposé de faire une conférence sur le syndrome d’Asperger. Cette conférence, face à des professionnels, aurait été une bonne aide pour lancer ma carrière.

Pourtant, je n’y ai jamais répondu. Je n’ai pas saisi l’opportunité.

Je ne me voyais pas à la hauteur et j’avais peur d’être tout bonnement ridicule.

Et pourtant… aujourd’hui, je me dis que n’aurais pas du être aussi effrayée par le fait d’agir.

Chaque jour, des opportunités s’offrent à nous sous différentes formes. Un appel d’une connaissance, une annonce que nous voyons dans un journal, un chien qui vient vers nous dans un parc..

Nous en laissons pourtant passer la plupart, soit en ne les voyant pas, parce que nous ne savons pas vers quoi nous désirons vraiment aller, soit parce que nous avons trop pour y répondre.

Cela nous paraît souvent trop beau pour être vrai. Nous ne nous sentons pas à la hauteur ou simplement la nouveauté nous effraie.

Parfois, nous acceptons, jusqu’à la panique du dernier moment. Tout part toujours en vrille, pourquoi cette fois serait différent ? L’inaction semble souvent la voie la plus sécurisante, alors nous fermons la porte à toute opportunités qui se présente, estimant qu’elle ne peut pas être pour nous.

Pourtant, ce qui nous effraie le plus est parfois que qu’il nous faut vraiment, ce qui apporterait un changement durable pour créer une vie qui nous convient.

Le grand changement soudain est rarement possible. Mais tranquillement, petit à petit, vous devez mettre en place de petites actions, saisir de petites opportunités qui ne créeront pas de bouleversement trop important dans votre vie, mais qui sont en accord avec vos objectifs pour vous habituer à agir, et à saisir votre chance.

Pour ma part, partager mes connaissances avec les autres, en dehors du cadre de mon cabinet avait toujours été difficile. Et me voilà aujourd’hui, à dialoguer avec vous, faisant mes propres petites actions.

 

4 – Laissez venir à vous et détendez vous.

 

aspergirl

 

Vous avez déterminé quels étaient les choses que vous désireriez vraiment avoir, c’est très bien.

Vous avez commencé à mettre en place des petites actions qui vous correspondent pour l’obtenir, encore mieux.

Vous êtes prêt à saisir les opportunités qui se présentent à vous et qui vous aideront à avancer.. parfait !

Maintenant, respirez un bon coup, et détendez-vous !

Je sais, c’est facile à dire, mais pas facile à faire. Après tout, un Aspie, c’est 80% de stress au naturel. Mais je veux que vous gardiez à l’esprit que rien ne sert de stresser dans l’attente de quelque chose, cela ne le fera pas arriver plus vite.

Il faut que vous en ayez conscience. Trop stresser risquerait même de ruiner vos efforts. En laissant venir les choses à vous, et en ayant confiance en vos petites actions, vous pouvez vous donner le droit de vous détendre.

Le produit de vos actions se verrons sur le long terme, alors accrochez-vous ! Vous verrez ensuite les effets du changement durable à coup sûr !

 

Si cet article vous à plus, laissez un commentaire Red rose

 

 

Photos :

– burning-roulette – de Ozgur Alican

– man-thinking de arte_ram

– hope-1- de Eduardo Schäfer

– open-arms-de Luis Costa

– femme de sasint 2

 

Lien de la version animé du livre L’effet cumulé de Darren Hardy, cliquez ici .

 Pour acheter le livre L’effet cumulé de Darren Hardy, Par ICI

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •