Troubles du sommeil ? La solution pour les autistes

Troubles du sommeil ? La solution pour les autistes

 

Bonjour à vous ! Puisque vous avez cliqué sur cet article, je suppose que vous aussi de troubles du sommeil. Si vous suivez ma chaîne youtube régulièrement, vous remarquerez que j’ai déjà fait une vidéo abordant trouble du sommeil et trouble du spectre de l’autisme. Avec cet article-ci, je vais vous apporter plus de précision sur le sujet.
Dans cet article, je vous parlerais donc des conséquences des troubles du sommeil, de leur principale origine, et enfin, on abordera ma propre expérience avec la prise de mélatonine.

 

Pour commencer, mettons-nous d’accord sur ce qu’est un trouble du sommeil :

Après quelques recherches, je les ai classés en 2 grandes catégories principales :
– Les troubles de l’endormissement, comme une résistance au moment du coucher et/ou une latence de l’endormissement allongé.
– Les troubles du maintien du sommeil, comme les réveils nocturnes, la durée totale de sommeil diminué, ou un réveil précoce le matin.

La plupart des études que j’ai consultées sont basées sur des enfants, mais il me semble logique que ces informations soient aussi valables pour les personnes adulte ayant un Trouble du spectre de l’autisme.

Il a même été démontré que si ces enfants ne sont pas pris en charge correctement, les troubles du sommeil des personnes avec TSA ont tendance à persister, et ce, jusqu’à l’âge adulte !

 

1 – La Fréquence des troubles du sommeil chez l’enfant TSA et chez l’enfant à développement neurotypique

 

Selon les études, entre 40 et 80 %des enfants avec TSA sont touchés par des troubles du sommeil, contre 25 à 40 % pour les enfants non-autiste.

Je crois que les chiffres parlent d’eux même. Nos petits aspergers ont de vraies difficultés à dormir. Ce n’est pas juste un caprice.

Ces chiffres m’étonnent, car sur nous 4, nous sommes 4 à avoir des troubles de sommeil. Mes trois enfants et moi-même avons les latences d’endormissement, les réveils nocturnes, ainsi que parfois des réveils précoces.

J’avoue qu’en fessant mes recherches, je m’attendais à des chiffres plus élevés.

 

2 – Les effets des troubles du sommeil

 

effet manque de sommeil

 

Toutes personnes privées de sommeil va se retrouver avec des perturbations dans sa vie de tous les jours. Car le sommeil est l’une des choses les plus importante dans le bon fonctionnement d’un être humain !

 

En effet, le manque de sommeil entraîne :

 

1 . Des perturbations dans les fonctions cognitives :

– D’abord Au niveau de la mémoire, que se soit pour se rappeler de quelque chose ou pour stoker de nouvelles informations

– Puis dans la Capacité à réfléchir et suivre un résonnement

– et enfin des Difficulté de concentrations

 

2 . Des perturbations au niveau de l’appétit :

– Car il coupe l’appétit

– Ou au contraire, il peut entraîner l’envie de manger plus, et moins bien (plus gras et plus sucrés par exemple)

 

3. Des troubles du comportement :

– Ce qui les rend plus irritable

– Et bien Moins réactif

 

4 : Un Impact sur Les émotions :

– Qui Peuvent être vécu de manière plus exacerbée et intenses au point de devenir incontrôlables.

– Et La tristesse est souvent bien plus présente

 

Mais on y compte aussi :

– Des gestes plus maladroits, les risque d’accidents sont augmenté du coup

– Et Diminutions des défenses immunitaires, ce qui augmente le risque de tomber malade.

– Et d’autres choses encore.

 

Bref, L’impact du manque de sommeil est énorme !

Toutes ces conséquences sont facilement observable chez les personnes sans autisme.

Alors je vous laisse imaginer, l’impact sur des personnes avec des difficultés comme l’autisme !

 

Il a notamment été observé que le manque du sommeil chez une personne présentant un TSA, provoque non seulement toutes ces perturbations citées précédemment, mais aussi une aggravation des troubles comportementaux du a son autisme !

 

En effet, les troubles du sommeil jouent sur les manifestations des signes de l’autisme incluant les troubles de la communication sociale, les comportements stéréotypés et répétitifs, anxiété et instabilité de l’humeur. Et aussi, ils majorent des comportements agressifs, hostile, y compris envers sa propre personne.

Cela amène donc à une détérioration de la qualité de vie, des relations sociales, ainsi que du confort physique de la personne concernée.

 

3 – Comment fonctionne le cycle du sommeil ?

 

cycle du sommeil

Le rythme veille-sommeil est sous le contrôle de l’horloge biologique de notre corps. Le fonctionnement de cette horloge est ajusté sur 24h principalement par l’alternance entre la lumière du jour et l’obscurité.

Sachez cependant que les heures régulières de lever, de coucher, de repas et les activités sportive ou professionnelle influencent aussi notre horloge interne.

En règle générale, on parle de l’horloge circadienne pour tout ce qui agit de façon cyclique dans notre corps, comme la sécrétion d’hormones, la température du corps, la pression sanguine ou encore la fréquence cardiaque.

Dans ce rythme cyclique, une hormone appelée la mélatonine joue un rôle primordial ! Elle commence à être sécrété à la tombée de la nuit grâce a la baisse de la luminosité, puis tout au long de la nuit, jusqu’au réveil.

La mélatonine est l’hormone sécrétée par notre cerveau qui permet l’endormissement. Elle permet cet endormissement en faisant baisser la pression sanguine, la température du corps, ainsi que le niveau de stress en diminuant le niveau de cortisol dans le corps.

 

FAITES PARTI de

Mon Cercle Privé !

A mes contacts privé, j'envoie

une fois par semaine  

des mails contenant des

conseils exclusif et des astuces 

afin de vous aider à mieux vivre avec

le syndrome d'Asperger !

Hidden Content

4 – La mélatonine pour les personnes avec TSA pour diminuer les troubles du sommeil

 

bien dormir

Précédemment nous avons vu que la qualité du sommeil était liée à des horaires de coucher fixe et que l’endormissement était lié à la mélatonine.

Cependant, une diminution de la sécrétion de la mélatonine a pu être observée chez les personnes avec TSA !

En effet, Des anomalies de la sécrétion de la mélatonine pourraient contribuer largement aux troubles du sommeil pour eux. Dans certaines études, il est même évoqué le rôle de certains gènes dans la diminution de la production de la mélatonine.

Et avec moins de mélatonine, le sommeil devient tout de suite plus compliqué ! Et engendre toutes les conséquences que je vous ai présenté précédemment.

La prise de mélatonine est alors souvent utilisée dans le cadre de l’aide à l’endormissement pour les troubles du sommeil.

Attention ! Je ne suis pas médecin, demandez toujours l’avis d’un médecin ou de votre pharmacien avant de prendre quoi que ce soit.

 

5 – Mon expérience personnelle avec la mélatonine et comment s’en procurer

 

cat

Mes 3 enfants et moi-même souffrons régulièrement de trouble du sommeil. Que se soit au niveau du temps d’endormissement, des réveils nocturnes, ou de réveil précoce.

J’ai découvert la mélatonine il y a 4 ans maintenant. Après nos différents diagnostics de TSA et suites aux différentes recherches pour améliorer nos vies, mon médecin de famille nous a conseillé d’en prendre.

Maintenant, avec le recul, je peux vous affirmer, que cette petite pilule nous à changer la vie.

 

Ce n’est pas un somnifère. Il faut tout de même réunir les conditions nécessaires à l’endormissement pour pouvoir dormir, comme un endroit calme et peu de luminosité. Mais, alors qu’avant nous ne dormions pas malgré ce cadre, le changement a été radical.

 

Au début, mon médecin nous l’avait prescrit uniquement pour mon fils. Lui qui ne s’endormait jamais avant 2h du matin, en se couchant à 20h et en se levant tous les matins à 7h pour aller à l’école. Aujourd’hui, pour reprendre ses propres paroles, il s’endort « assez vite ». Une évolution plus que notable, donc.

A cette époque je prenais encore un anxiolytique parfois pour me détendre suffisamment le soir et pour parvenir enfin à m’endormir. Vous l’effet que cela avait sur mon enfant, je m’y suis mise aussi. Et cela m’a permis de supprimer par la même occasion ce dernier vestige de ma camisole chimique.

J’ai alors demandé à mon médecin si la mélatonine pouvait aider aussi ma plus jeune fille (alors âgé de 8ans), et elle m’a répondu qu’il n’y avait aucun souci pour qu’elle en prenne.

En l’espace de quelques mois, nous sommes donc passé de l’enfer du coucher qui durait des heures pour chacun d’entre nous, à des soirées et des nuits beaucoup plus calmes et reposantes.

Par contre, je ne dirais pas que la mélatonine a résolue tous nos troubles du sommeil, mais je dirais qu’elle les a améliorés à plus de 80%.

 

Si vous désirez vous en procurer, sachez que vous pouvez trouver de la mélatonine en pharmacie et dans certains laboratoires biologiques.

 

Certains types de Mélatonine sont soumis à une prescription médicale et d’autres sont considérées comme des compléments alimentaires. Je vous conseille donc de vous rapprocher de votre médecin et / ou de votre pharmacien pour vous conseiller en fonction de votre situation.

Sur ce, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous souhaite de nombreuses nuits reposantes.

 

Je vous invite aussi à partager en commentaire votre témoignage de votre vécu de vos troubles du sommeil, et si vous en avez, pensez partager vos astuces pour mieux dormir.

 

A très vite

La vidéo de l’article:

 

 

Sources :

– Bruni O, et al. Current role of melatonin in pediatric neurology: clinical recommendations. Eur J Paediatr Neurol 2015;19(2):122-33.

– Tordjman S, et al. Day and nighttime excretion of 6-sulphatoxymelatonin in adolescents and young adults with autistic disorder. Psychoneuroendocrinology 2012;37(12):1990-7.

Site internet

https://www.vidal.fr/substances/20629/melatonine/

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d_11/d_11_m/d_11_m_cyc/d_11_m_cyc.html

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_11/i_11_cr/i_11_cr_hor/i_11_cr_hor.html

A télécharger directement en ligne :

Article pdf : http://www.arapi-autisme.fr/pdf/BS/25/BS25-18Tuffreau.pdf

Document de référence sur le sommeil de TSA:

https://sommeilenfant.reseau-morphee.fr/wp-content/uploads/sites/5/2019/02/brochure-TDS-des-TSA-web-JAUNE.pdf

La privation de sommeil :

http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/valatx/mh_88/print.php https://www.huffingtonpost.fr/2014/01/12/manque-de-sommeil-effets-terrifiants-infographie_n_4583755.html https://www.berkeley.edu/news/media/releases/2007/10/22_sleeploss.shtml

 

Photos du site pixabay:

  • sleep-3888443_1920 de tmeier1964
  • baby-1158889_1280 de ddimitrova
  • sleep-2035383_1280 de Fanette
  • clock-2846323_1280 de Nietjuh
  • dream de R391n4
  • cat-2520988_1280 de Vnukko
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •